Accueil L'IFI remplace l'ISF : tout ce qui change pour vous
 
 

L'IFI remplace l'ISF : tout ce qui change pour vous

Mars 2018
Dès cette année, les détenteurs d'un patrimoine immobilier supérieur à 1,3 million d'euros rempliront leur première déclaration d'Impôt sur la fortune immobilière (IFI).

Mesure emblématique du big-bang fiscal du nouvel exécutif, depuis le 1er janvier dernier, l'Impôt sur la fortune immobilière (IFI) remplace l’Impôt sur la fortune (ISF). Tout ce qui change.

Taxation recentrée sur l’immobilier sous toutes ses formes

Désormais, seuls les biens et droits immobiliers sont taxés, détenus en direct ou indirectement par le redevable au 1er janvier de l’année : immeubles bâtis (dont la résidence principale toujours après abattement de 30 %), terrains non bâtis, mais aussi les titres de sociétés (immobilières ou non) et véhicules d’investissement spécialisés à hauteur de la valeur représentative des biens immobiliers y compris lorsqu’ils sont détenus via un contrat d’assurance-vie (parts de SCPI et d’OPCI notamment). En revanche, sont exclus du nouvel impôt  les placements boursiers, les fonds détenant moins de 20 % de leur actif en biens immobiliers, ou les sommes détenues sur une assurance vie. Les petits porteurs de parts de SIIC bénéficient par ailleurs d’une exclusion spécifique. Les biens professionnels restent hors champ de l’impôt.


Bon à savoir
Finie la déclaration spéciale à déposer au 15 juin. Dès cette année, les redevables de l'IFI déclareront leur patrimoine immobilier avec leur déclaration de revenus classique (formulaire n°2042), puis détailleront leurs actifs dans des annexes.


Des déductions limitées avec l'Impôt sur la fortune immobilière (IFI)

Mauvaise surprise pour les assujettis à l'IFI car la loi fixe désormais une liste des dettes déductibles. Le passif déductible recentré sur l’immobilier et « à proportion de la fraction de la valeur imposable »,  connaît de nombreuses limitations (retraitement des prêts in fine, prêts visés par des clauses anti-abus, plafond de déduction éventuel pour les patrimoines de plus de 5 millions d’euros etc..).
Et côté impôts, hors l’IFI lui-même, seules restent imputables la taxe foncière et la taxe sur les logements vacants lorsqu’elle s’applique.

Bon à savoir
Les dons réalisés au profit d'associations ou de fondations reconnues d'intérêt général permettent de bénéficier d'une réduction d'IFI à hauteur de 75 % des dons réalisés, dans la limite de 50 000 €.


IFI : un barème et un seuil d’imposition identique à celui de l’ISF

Valeur du patrimoine immobilier au 1er janvier net de dettes Taux de l’IFI
Jusqu'à 800 000 €

0 %

Entre 800 001 € et 1 300 000 € (1)

0,5 %

Entre 1 300 001 € et 2 570 000 €

0,7 %

Entre 2 570 001 € et 5 000 000 € 1 %
Entre 5 000 001 € et 10 000 000 € 1,25 %
Supérieure à 10 000 000 € 1,50 %


(1) Lorsque le seuil d’imposition (1 300 000 €) est atteint, la fraction du patrimoine comprise entre 800 000 € et 1 300 000 € est soumise à l’IFI.

Tous nos sites en 1 clic