À voir aussi (Produits)

 

Assurance tous risques ou tiers : laquelle choisir ?

Janvier 2016
L’assurance automobile est l’une des rares assurances obligatoires. Mais seule la garantie responsabilité civile est imposée, toutes les autres garanties sont facultatives. Rappel.

Pour vous protéger ainsi que votre voiture en cas de sinistre, vous pouvez souscrire sept types de garanties différentes. Lorsqu’elles sont réunies au sein d’un même contrat d’assurance, on parle alors d’assurance « tous risques ».
- La responsabilité civile. C'est la seule garantie obligatoire, aussi appelée « assurance au tiers ». Elle couvre tous les dommages matériels et corporels que vous pourriez causer aux autres, y compris à vos passagers.
- L’assurance du conducteur. Elle vous garantit une indemnité si vous êtes blessé dans le cadre d’un accident responsable ou en l’absence de tiers.
- La protection juridique. Elle interviendra pour régler les honoraires d'un avocat si vous devez faire valoir vos droits en justice après un accident. Elle peut aussi englober d’autres domaines liés à l’automobile et parfois au-delà (litiges de la vie quotidienne…).
- Le vol et l’incendie. La compagnie vous versera une indemnité en cas de vol - parfois aussi de vandalisme - et d’incendie de votre véhicule.
- Le bris de glace. Cette garantie joue en cas de dommages occasionnés au pare-brise voire, suivant les contrats, aux glaces latérales, aux vitres de toit ouvrant, à la lunette arrière, aux blocs optiques de phares et aux rétroviseurs.
- L’assistance. En cas de problèmes mécaniques, d’accident ou de maladie, votre contrat prévoit votre rapatriement et le remorquage de votre véhicule.
- L’assurance des dommages au véhicule. Que votre voiture soit endommagée de votre fait ou de celui d'un tiers non identifié, vos dommages seront pris en charge par l'assurance. Cette garantie inclut automatiquement une couverture en cas de catastrophe naturelle, technologique, tempête et attentat.

Les arbitrages conseillés

Les professionnels recommandent généralement d’assurer une voiture neuve en « tous risques » au cours des premières années. En revanche, passé 5, 6, 7 ans, lorsque la valeur marchande du véhicule a fondu, la question se pose. Car le surcoût en termes de cotisation ne se justifie plus étant donné qu’en cas de dommages, votre assureur ne prendra en charge les frais de réparations qu’à hauteur de la valeur vénale de votre véhicule. En revanche, il est déconseillé de souscrire la garantie responsabilité civile seule. En clair, même si vous optez pour une assurance au « tiers », ne faites pas l’impasse sur la garantie du conducteur. Et si votre voiture est encore cotée, optez pour un « tiers étendu » qui comprendra généralement une garantie bris de glace, vol et incendie.


Pour aller plus loin :
Consultez Le Guide Auto.

À voir aussi (Produits)

Tous nos sites en 1 clic

Ce Site utilise des Cookies

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres ciblées adaptées à vos centres d'intérêts. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici.